Distribution :

  • Louis XIV :Hervé Colin
  • Vauban :Raphaël Thiéry
  • Jeanne-Françoise de Vauban :
    Sara Camus
  • L’abbé de Choisy :Jacques Arnould
  • Texte et mise en scène :Hervé Colin
  • Scénographie : Clément Colin
  • Costumes : Emily Martin
  • Lumières : Jacques Arnould
  • Création maquillages :
    Noï Karunayadhat
  • Perruquière : Sandrine Masson
  • Graphisme de l’affiche :
    Laurent Bonté
  • Photos : Agnès Billard

 

GENÈSE

Cette année, La France fête Vauban, avec plus ou moins de fastes et d’ors, colloques, concerts, évènements pyrotechniques ou équestres, expos, vidéos et spectacles de théâtre aussi. Notre proposition s’inscrit dans ce devoir de mémoire de Sébastien Le Preste de Vauban, seigneur de Bazoches. Mais notre projet est bien plus ancien, l’idée de faire vivre Vauban dans les murs de son château étant née en 1996, à l’arrivée de la Compagnie à Saint Martin du Puy, canton de Lormes, département de la Nièvre, commune morvandelle située à trois lieues de Bazoches et à sept de son village natal, St Léger de Fourcheret (aujourd’hui, St Léger-Vauban), idée nourrie aussi par les vingt premières années de l’auteur passées à l’ombre de la Citadelle de Lille dont Vauban fut gouverneur pendant moult années.

Vauban !! s’inscrit naturellement dans les festivités qui honoreront les lieux de mémoire de l’ingénieur de fortifications. Mais pas seulement !!

UN ILLUSTRE INCONNU, ET QUI GAGNE À ETRE CONNU !!

Il est moins question de fortifications que de l’homme en lui-même. Ses pierres sont plus connues que lui-même. Nous nourrissons l’ambition de faire connaître et aimer un illustre inconnu, et qui gagne à être connu. Se dresse sous les yeux des spectateurs, Vauban en chair et en os, dans sa soixante quinzième année. « Le Bonhomme Vauban » paraît si proche, si familier, si accessible que vous avez peine à imaginer que ce soit le même qui ait construit ou retapé plus de cent cinquante ouvrages de Dunkerque à Perpignan, parcouru plus de 40 000 lieues en basterne, une 2cv qu’il avait conçue pour se rendre d’un chantier à l’autre, commis cette quantité de mémoires - dont certains font encore référence - sur les sujets les plus divers, la forêt, les canaux, la baïonnette, l’élevage des truies ou… les impôts.

STATUE DE BRONZE OU STATURE MORALE ? QUELQU’UN DE BIEN !!

Vauban n’est pas qu’une statue de bronze sur la place d’Avallon. Les Français, connaissent-ils Vauban ? Aimé, estimé de tous, sa famille, ses filles, sa femme, dont on ne peut pas dire qu’il s’en soit beaucoup préoccupé! ses soldats, ses collaborateurs, ses supérieurs, le Roi qui l’appelle « Cousin », et même ses amis ! Une vie enviable que la belle vie de Vauban, celle du plus pauvre des nobliaux, parti de rien et qui finit Maréchal de France, celle d’un travailleur infatigable qui adore son travail, mu par une insatiable curiosité, une soif de savoir, une liberté d’esprit aiguisée par l’humour morvandiau. Enfin, l’homme vaut par ses scrupules, son honnêteté lui sied mieux qu’une auréole sur la tête. Un grand homme de notre Histoire, dont nous pouvons être fiers!