Age : une classe CM1-CM2 (une quinzaine)

 l’Auvergnat 

 

Mon village en hiver, glacé
Avec nos gamins tout gelés,
Qui n'ont pas conscience du froid
Quand ils jouent avec leurs ptits doigts
Et les flocons qui tombent du ciel
Ils les dévorent comme du miel
Et les enfants qui aiment Noël
Attendent minuit, le père Noël
C'est mon village, je l'aime toujours,
C'est ma maison, c'est mon amour,
C'est là que j'ai tous mes copains,
Avec eux, je partage le pain.
Moi l'écolier quand je mourrai,
Quand la mort vient me visiter,
Que le village se souvienne,
De toutes ces merveilles.
Mon village au printemps fleuri,
Avec toutes nos fleurs très jolies
Par le retour des hirondelles
Et les enfants qui les appellent
C'est bientôt le lapin de Pâques
Le chocolat en prend une claque.
Sur les arbres, il y a des bourgeons
Qui dans peu de temps, fleuriront
C'est mon village, je l'aime toujours,
C'est ma maison, c'est mon amour,
C'est là que j'ai tous mes copains,
Avec eux, je partage le pain.
Moi l'écolier quand je mourrai,
Quand la mort vient me visiter,
Que le village se souvienne,
De toutes ces merveilles.
Mon village en été, brûlé
Avec nos enfants tout mouillés,
Ils ont nagé dans la rivière
Les garçons ont jeté des pierres
Les filles, elles jouent avec le bois,
Et, elles attendent toujours leur roi.
Les tontons n'ont pas de vacances,
Les punitions à la potence.
C'est mon village, je l'aime toujours,
C'est ma maison, c'est mon amour,
C'est là que j'ai tous mes copains,
Avec eux, je partage le pain.
Moi l'écolier quand je mourrai,
Quand la mort vient me visiter,
Que le village se souvienne,
De toutes ces merveilles.
Mon village d'automne, coloré
En orange, ses feuilles déguisées
Ses écureuils qui mangent des noix
Et les chasseurs qui visent leur proie
Veulent le panier de champignons
Que rapportent les enfants mignons
Les enfants prennent de la forêt
Tous ces produits jusqu'au chalet.
C'est mon village, je l'aime toujours,
C'est ma maison, c'est mon amour,
C'est là que j'ai tous mes copains,
Avec eux, je partage le pain.
Moi l'écolier quand je mourrai,
Quand la mort vient me visiter,
Que le village se souvienne,
De toutes ces merveilles.