dans l'eau de la claire fontaine

 

Blotties autour de son église
Comme pour y trouver protection,
Ses maisons aux toitures grises
Semblent tenir conversation.
 
La rivière où le vieux pont s'admire
Coule sans y faire attention,
Murmurant comme dans un sourire,
En passant, sa propre chanson.
 
Cette musique de l'eau qui coule,                    
Doit être belle assurément,                              
Puisqu'aux arbres niche une foule                   
Qui dessus trille éperdument.                          
 
Le vent qui bruisse dans les feuilles,                 C'est dans ce lieu de mon enfance
Ou là, le jappement d'un chien,                          Qui toujours en ses murs me retient,
Complètent parfois le recueil                             Que j'ai contracté la tendance
De ce mystérieux contrepoint.                           A jalouser les musiciens.
 
                                                                          Mais c'est aussi de mon village,
                                                                          De ses silences et de ses sons
                                                                          Que j'ai hérité l'apanage
                                                                          D'aimer tant écouter des chansons.